Humeur

2020, je prends la liberté de t’écrire pour te dire… que tu m’emmerdes!

Chère 2020,

Tout avait pourtant si bien commencé! 31.12.2019, nous apprenions une nouvelle magnifique qui allait bouleverser nos vies: l’arrivée prochaine de notre mini nous. C’était sûr: 2020, tu allais être la plus belle année de ma vie!

A quel moment tout est parti en cacahuète? Peut-être quand tu as commencé à décider toute seule que notre famille était trop belle, trop complète, et qu’il fallait que certains cèdent leur place à l’arrivée d’un petit être. Peut-être étais-je trop égoïste, moi je la voulais entière ma famille, prête à accueillir mon mini moi, pas amputée de ceux sans qui je ne voulais pas voir la suite. Et tu en as fait de la place 2020, peut-être un peu trop d’ailleurs.

Mais qui suis-je pour te dire comment mener ta barque 2020? Après tout, tu fais comme tu l’entends depuis toujours!

Ensuite tu en as vraiment fait qu’à ta tête: une pandémie. Tu te croyais sur Netflix ou quoi? Ou peut-être que la vie est une série dont on ne connait jamais vraiment la suite? Confinement Acte I, puis Acte II, grossesse confinée, accouchement masqué, séjour à l’hôpital, reconfinement, attentats… si tu es une série 2020, tu es The Walking Dead!

Il faut quand même te rendre justice 2020: tu m’offres un bébé adorable, tu as permis que des gens se rapprochent dans la douleur, la peine, la peur ou la colère, tu as créé des initiatives qui n’auraient pas vu le jour sans tes catastrophes, tu as parfois rendu l’impossible possible, le triste beau, la peur courageuse. T’es pas qu’une catastrophe 2020, même si beaucoup te le feront croire. Tu as fait ce que tu as pu, à nous d’en tirer le meilleur et de garder le pire dans un tout petit coin de nos têtes, jusqu’à ce que tu deviennes un souvenir dont on parlera à nos enfants. « Et toi t’as pas connu 2020, quelle année! ».

Aujourd’hui, on est en novembre, le mois de la pluie et des journées raccourcies, ou des journées sous un plaid à boire des chocolats chauds et lire un bon bouquin (tu vois, tout est une question de point de vue!). Ton compte à rebours est lancé 2020: tu as encore deux mois avant de céder ta place. Espérons juste que tu n’en profites pas pour donner « le meilleur » de toi-même et que 2021 ne soit pas « Le jour d’après ». Je vais te quitter sans regrets, j’espère que tu ne m’en voudras pas, 2020, t’étais un peu trop pour moi.

Je t’embrasse quand même car, après tout, tu fais partie de ma vie!

Tendrement,

C.

1 réflexion au sujet de “2020, je prends la liberté de t’écrire pour te dire… que tu m’emmerdes!”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s