Rencontres

Claire Bauchart

Journaliste et autrice, Claire Bauchart s’est prêtée au jeu des questions-réponses et nous présente ses métiers…

Merci d’avoir accepté de vous prêter au jeu de cette interview, Claire. Pourriez-vous vous présenter auprès de nos lecteurs ?

Merci à vous de m’interviewer ! Depuis plusieurs années maintenant, je mène une « double vie professionnelle ». En parallèle de mon métier de journaliste, j’écris des romans. Le dernier, Ambitions assassines, a été publié en avril 2018 aux éditions du Rocher.

 

Quel genre de lectrice êtes-vous ?

Je lis surtout des romans. J’ai beaucoup aimé ceux de Benoîte Groult, notamment La touche étoile, mais également les thrillers de Robert Galbraith, alias JK. Rowling. Le spectre est donc assez large !

 

Qu’est-ce qui vous a poussée sur le chemin de l’écriture de romans ?

Lorsque j’ai entamé ma vie professionnelle, j’ai d’abord eu l’opportunité de travailler à iTélé avant de réaliser plusieurs documentaires portant sur des problématiques sociétales : cancer, violences conjugales, prison… Grâce à ce dernier reportage, j’ai rencontré Lilou, une femme de détenu. Son parcours, rythmé par la cavale, les barreaux et les gardes à vue, m’a semblé tellement hors-norme que je lui ai proposé d’écrire un livre. C’est ainsi qu’est paru, en 2014, Moi, Lilou, hors-la-loi par amour (Michalon). 

Ce premier livre a réveillé mon goût pour l’écriture, que j’avais laissé de côté pour me concentrer d’abord sur mes études, puis sur le début de ma carrière. J’ai ainsi décidé, d’une part, de me réorienter vers la presse écrite, et d’autre part, d’envisager d’autres livres. J’ai travaillé pour les quotidiens L’Opinion, puis les Échos, avant d’arriver chez Elle. Dans le même temps, après un livre d’entretien avec Jean-Luc Romero, Ma mort m’appartient (Michalon, 2015), j’ai publié deux romans : Valsent les jours (Grrr…Art) en 2016 et Ambitions assassines (Le Rocher) en 2018.

 

Comment décririez-vous votre métier d’autrice ?

Enthousiasmant ! Je trouve cela génial de construire un autre univers sur lequel on a tous les pouvoirs ! 

 

Qu’est-ce qui vous plait le plus dans ce métier ?

J’adore imaginer des personnages, travailler leur psychologie et les faire évoluer au sein d’un contexte particulier. L’héroïne d’Ambitions assassines, Pascaline Elbert, est, au début du livre, frustrée professionnellement. Mais, la bataille pour la Mairie de Paris, les aspirations contradictoires de plusieurs protagonistes politiques, lui offrent l’opportunité d’exprimer son plein potentiel. Une occasion qu’elle n’hésite pas à saisir et qui lui permet de s’émanciper !  

 

Dans Ambitions assassines, vous nous faites naviguer dans différents mondes, tous extrêmement bien décrits et documentés. Pourriez-vous nous présenter votre manière de travailler, rendant vos récits si proches du réel ?

Avant de déterminer quelle serait la thématique de mon nouveau roman, j’ai su que j’avais avant tout envie de créer une héroïne, avec ses qualités, mais également ses failles. Je l’ai tour à tour imaginée détective privée, vivant au XIXe siècle, puis ai réalisé que le meilleur théâtre de ses aventures serait celui que je côtoyais quotidiennement: les médias. Au fil de mes différentes expériences, j’ai rencontré plusieurs journalistes de talent, m’ayant toutes, chacune à leur manière, inspirée pour modeler mon personnage principal, Pascaline Elbert : une reporter qui n’est pas effrayée à l’idée de téléphoner à un homme politique pour obtenir des informations alors que sa fille braille à l’arrière de sa voiture.

 

Enfin pour vous « écrire c’est… » ?

Sculpter… Inventer une histoire, la rendre crédible, cohérente, harmonieuse et agréable s’assimile, à mon sens, au travail d’un sculpteur qui façonne, à partir de son imaginaire, une matière brute pour en faire une pièce digne d’être exposée.


 

Pour suivre Claire un peu partout…

Instagram

Facebook

Twitter

Blog

 


Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s