Humeur

Publication compromise?

Bonjour à tous,

J’avais envie de vous rédiger ce post depuis des semaines mais je ne pouvais pas car je n’avais pas assez de recul sur la situation . J’ai choisi de partager avec vous mon parcours dans le milieu de l’édition et quand je dis partager, je parle des belles choses et des moins jolies. Parce que vendre du rêve n’est pas ma conception du partage. Donc voici la suite de ma vie d’autrice débutante… 😀

Le 7 janvier, vers 17h30 – la fille que je suis est précise 😉 – j’ai reçu un coup de fil de mon éditrice. Comme j’attendais la date de publication du roman, je pensais que c’était pour ça… et non.

Il se trouve que la branche jeunesse dans laquelle je suis publiée ne se porte pas bien, contrairement aux autres branches de la maison d’édition (ME). Ce qui veut dire… que je fais partie des derniers romans publiés dans cette collection.

« Ok mais ça signifie quoi au juste? » me direz-vous. C’est simple: une fois le stock épuisé, le roman ne sera plus réédité… A moins qu’il connaisse un succès fulgurant et que tous les exemplaires se vendent en une semaine, et encore 😛

Cela représente le rêve de tous les auteurs, je ne vous le cache pas, qu’ils soient réédités ou non.

J’explique: initialement, j’ai cédé les droits de ce roman pour 8 années, avec un droit de préférence de 3 ans. En gros, je ne peux pas proposer la suite de la saga à une autre ME durant cette période. Du coup, mon éditrice m’a confirmé qu’une fois le stock écoulé, ou envoyé au pilon, je pourrai récupérer mes droits afin de donner une nouvelle vie à ce roman et sa suite… ailleurs.

Donc joie en demi teinte: je suis hyper contente d’avoir réussi à mener à bout ce projet car il me tenait particulièrement à coeur. Mais s’il doit se pérenniser dans le temps, ce ne sera pas auprès de cette ME (sauf revirement mais cela ne parait pas être le cas).

Toutefois: je suis publiée!!! Comme me l’a rappelé une collègue autrice sur Instagram, il faut voir le verre à moitié plein. Je souhaite à tous les auteurs de pouvoir un jour vivre ce rêve. De voir leurs idées se matérialiser en roman, d’échanger avec des professionnels, de débattre, de se remettre en question…

J’ai toujours eu cette envie d’écrire, sans jamais toutefois la projeter dans ma réalité. Je ne savais pas si j’en avais les capacités, ou même la patience de mener tout cela à bout. Et puis… je l’ai fait. Ceux qui écrivent savent le nombre d’heures passées, les doutes, les joies nombreuses, les ratures et les idées qui surgissent sans prévenir. Rien que pour ça, pour ce début de confiance en moi que fait naitre l’écriture, cette expérience valait le coup!

Et c’est pas fini! Car mon roman sort… le 13 février 2019. Ça y est j’ai la date de parution. Je suis aussi en train de travailler sur de nouveaux projets, complètement différents. Que du positif.

Je vous embrasse,

C.

 

 

3 réflexions au sujet de “Publication compromise?”

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s